INFO COVID-19 : L'équipe Fotoker vous informe que malgré un délai pouvant être rallongé de quelques jours, nous continuerons à honorer tous les commandes.

Qu’est ce qu’une kératose actinique ?

Les kératoses actiniques sont des lésions cutanées précancéreuses liées à une exposition au soleil chronique ou répétée.
Elles surviennent ainsi principalement sur les zones du corps les plus régulièrement exposées (le visage, le crâne chauve, le decolleté, les mains et les avant-bras).


Elles se manifestent par une petite lésion chronique rose ou brune, squameuse ou croûteuse, plane ou légèrement surélevée, très souvent rugueuse à la palpation.
Ces lésions paraissent parfois insignifiantes et pourtant elles sont un marqueur de surexposition solaire.

Les kératoses actiniques se produisent particulièrement chez les patients ayant une activité extérieure (sportifs, agriculteurs, marins,…). La prévention doit se faire le plus précocement possible pour en retarder l’apparition.

Les traitements et la prévention

Votre dermatologue pourra vous proposer différents types de traitements : cryothérapie (brûlure par le froid), photothérapie dynamique ou médicaments topiques (crèmes). Un suivi dermatologique régulier sera indispensable pour dépister précocement un éventuel carcinome.
La protection solaire devra être optimale : vêtements couvrants, chapeau, et écrans solaires d’indice élevé (généralement et régulièrement appliqués) surtout entre 11h00 et 16h00, même en cas de temps nuageux.

LES ACTIFS FOTOKER

FOTOKER associe un écran solaire 50+ à large spectre à la photolyase, pour une double action de prévention.

LA PHOTOLYASE

FLAVO-ENZYME REPARANT LES DIMERES DE PYRIMIDINE INDUITS PAR LES UV

■ Présente chez les procaryotes, les levures, les plantes et certains animaux.
■ Naturellement absente chez l’homme.

ACTIVATION DE LA PHOTOLYASE PAR LA LUMIERE BLEUE (pic d’action 430 / 460 nm)

■ Excitation d’un cofacteur : la flavine réduite.
■ Transfert d’un électron aux dimère de pyrimidine.
■ Scission du dimère et réparation de l’ADN : mécanisme instantané, de l’ordre de la picoseconde.

LE SYSTEME FILTRANT

PROTECTION SOLAIRE SPF 50+

■ Large spectre
■ Pas de filtres minéraux
Protection UVA et UVB

EFFICACITE PROUVEE

Une efficacité prouvée sur la réparation de l’ADN

ETUDE EXPERIMENTALE PRINCIPALE ¹

OBJECTIFS ET MÉTHODE

Objectifs : Evaluer et comparer l’éfficacité de Fotoker versus un écran solaire seul dans la prévention des dommages de l’ADN induits par les UV.
Matériel et méthode : Sur 10 patients jeunes (25-36 ans) de Phototype II. Irradiation de 4 zones, 4 jours consécutifs à 3 DEM pour chaque patients.

  • ZONE TEMOIN
  • ZONE IRRADIÉE SEULE
  • VÉHICULE + UV
  • ÉCRAN SOLAIRE + UV
  • FOTOKER + UV

Application 30 minutes avant chaque irradiation de crèmes (respectivement véhicule, véhicule + écran solaire, Fotoker) aux sites 3, 4 et 5. Biopsie des 5 sites 72 heures après la dernière irradiation.³

RÉSULTATS

graph1 graph2

Diminution
des CPDs

-93%
avec Fotoker

-62% seulement avec
l’écran SPF 50+ seul

Diminution
de l’apoptose

-82%
avec Fotoker

-40% seulement avec
l’écran SPF 50+ seul

¹ Berardesca E1, et al. Mol Med Rep. 2012 Feb;5(2):570-4.
² Zones circulaires de 1 cm déterminées pour chaque patient (bas du dos non exposé). DEM déterminé au préalable de 15 jours avant.
³ Évaluation sur tests ELISA : intensité de création de dimères de pyrimidine et degré d’apoptose sur les zones irradiées par les UV.